​© 2019 par Benjamin Genissel

  • logo-blog-documentaire
  • YouTube Social  Icon

Projection de "La lumière de l'Est lointain" dans le cadre du festival ANNULÉ #4

 

 

 

Il ne serait pas saugrenu qu'à la lecture du nom du festival qui a programmé mon film l'on puisse douter que cette projection ait véritablement lieu. Et pourtant, tout autant que les divers éléments de sa programmation, soyons rassuré sur ce point, elle ne sera pas annulée. Ni la discussion entre son réalisateur et les possibles spectateurs (s'il y en a) qui est ensuite prévue.

 

Extrait et résumé du film ici.

 

Ce festival est une joyeuse auberge espagnole à la Normande. Il se passe à Caen et dans ses environs. Il mêle et entremêle un heureux bordel de disciplines et d'initiatives. Tout est à prix libre, au bon vouloir de chacun. Il se déroule du 26 avril au 4 mai. On pourra par exemple y filer la nuit lors d'une "fête itinérante mobile radiodiffusée et géolocalisable", assister à des concerts de groupes aux beaux noms poétiques, comme "La Soustraction des Fleurs", "La Rennes des voyous" (l'orthographe est correcte), "La jungle" et même "Nirvana", ou écouter et participer à des débats donnés par des organismes étonnants tel que l'Université de Tout-Savoir ou l'École Démocratique Yvonne Guégan. On aura aussi l'occasion de découvrir ce qu'est le football gaélique et d'admirer en spectateur une "conférence gesticulée" d'un certain Christian Lefaure (à propos de son tour de France pédestre, à l'âge de 70 ans, à la rencontre d’alternatives dans tous les domaines). Toute la programmation est à retrouver sur une même longueur dans la partie Détails de cet évènement facebook mais aussi sur la page d'accueil du site de la Demeurée.  

L'organisation de ce festival est le fait de l'auteur-compositeur-interprêtre Pascal Dickens, parolier de feu le groupe Jesus-Christ fashion barbe (dont le chanteur est un des compositeurs de la B.O de mon film) et figure bien connue des Caennais. En 2014, Ouest-France lui a consacré un sympathique article, dont le titre lorgnait sur ceux de Libé.

 

Mon film est projeté à la "Demeurée". Comme pour le nom du festival qui ne l'est pas, annulé, ce lieu de créations artistiques ne le paraît pas non plus, demeuré. J'aime beaucoup la façon dont l'équipe qui le dirige (même ce verbe, diriger, semble inapproprié) se présente sur son site :

Les activités que nous y menons sont aussi variées que nos champs d'intérêts respectifs. Permaculture, herboristerie, musique, graphisme, dessin, écriture, philosophie, cinéma, vidéo, photographie, programmation, théâtre…

Nous croyons que nos modes de vie, notre rapport au temps et au travail doivent être repensés, que cela passe forcément par une mise en commun de ce que chacun peut apporter, que notre horizon doit être celui de l’émancipation et que les petits actes engagent de grandes ruptures.

À la morosité, la stagnation et la méfiance opposons l’imagination, l’expérimentation et le partage.

Cette dernière phrase, si politique, si bien tournée comme le sont les valses à trois temps, sonne agréablement à mes oreilles.

En plus, leur logo est sacrément cool.

 

 

Merci à Pascal Dickens.

Merci à l'équipe de la Demeurée.

Merci à Matthieu, Virgile, Justine, Nicolas, Ludovic et Julien, pour leur participation à l'élaboration de mon film.

 

 

Please reload

À l'Affiche

Projection sur le thème "Cinéma et Photographie" au Louxor

31/10/2019

1/2
Please reload

Posts Récents
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now