​© 2019 par Benjamin Genissel

  • logo-blog-documentaire
  • YouTube Social  Icon

Nouvelle exposition pendant le Mois de la photo off : "La couleur du hasard (part 3)"

Au moment du développement, Antonia découvrit avec stupeur que la photo était parfaite

– et apprit ainsi qu'elle ne devait jamais désespérer de la prodigalité du hasard.

Jérôme Ferrari, À son image (2018)

 

Du 4 au 27 avril 2019

 

L'Officine

4, rue des Maronites 75020 Paris (voir plan)

www.officinebidism.com

officinemenilmontant@gmail.com

Lundi - Samedi : 14h00 – 19h00

 

Vernissage le jeudi 4 avril à partir de 19h

 

 

De façon tout-à-fait modeste, cette série aurait pu s'appeler Images à la sauvette – il paraît que l'appellation est déjà prise! Sans le même talent que le grand maître Cartier-Bresson, il s'agit finalement d'une démarche assez similaire. Une démarche qui, en tout premier lieu, consiste à garder son appareil-photo toujours avec soi. Et dans un second temps à capturer des images à la dérobée des gens que l'on croise, comme on tente de découper de courts poèmes dans la banalité du quotidien – partout où l'on puisse se trouver, sur le chemin du travail, en allant chercher son pain ou en arpentant à pied sa ville ou une autre. La couleur du hasard est en cela tout autant une pratique qu'un résultat, et les deux ont tendance à se confondre. Au final, on obtient des petites scènes colorées de la vie courante dont la visée peut être le rire, l'attendrissement, l'identification, le sourire triste, ou tout cela à la fois. Sans doute le photographe cherche-t-il ici à faire passer sa propre admiration face au spectacle incessant et souvent poétique qu'offre la réalité la plus immédiate, la plus directe.

 

Télécharger le dossier de presse

 

 

Please reload

À l'Affiche

Projection sur le thème "Cinéma et Photographie" au Louxor

31/10/2019

1/2
Please reload

Posts Récents
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now